Rien n’égale la beauté d’un gazon bien vert, dense et en parfaite santé pour sublimer votre jardin. Que ce soit pour créer un espace de jeu idéal pour vos enfants ou pour mettre en valeur votre jardin d’ornement, la création d’un gazon demande une attention particulière et une méthode précise. Réussir cette étape nécessite une préparation minutieuse, le choix des bonnes semences et des soins appropriés. Dans cet article, nous vous dévoilons tous les conseils et astuces pour réussir la création de votre gazon, afin de profiter d’un jardin de rêve tout au long de l’année.

Comment choisir son gazon ?

Pour conserver un gazon vert et dense au fil du temps, il est crucial de faire le bon choix dès le départ. Les besoins d’un gazon d’ornement, d’un espace de détente ou d’un terrain de jeu pour les enfants varient considérablement. Un gazon destiné à un jardin exposé à un ensoleillement intense et à une sécheresse persistante en été nécessitera des graminées résistances à ces conditions climatiques, tandis que pour un jardin en montagne, des espèces très rustiques seront plus appropriées. La nature du sol est également déterminante : qu’il soit argileux ou sableux, pauvre ou riche, drainant ou compact, chaque type de sol nécessite des espèces spécifiques pour garantir un gazon robuste et luxuriant.

Comment préparer son terrain pour semer du gazon ?

La bonne période

L’automne est la saison idéale pour semer du gazon. La terre, encore chaude, et les pluies généralement abondantes créent des conditions parfaites pour la germination et l’enracinement des graminées. De plus, vous économiserez souvent sur les arrosages nécessaires. Les mois de septembre et octobre sont particulièrement recommandés, car le gazon aura le temps de bien s’installer avant l’arrivée de l’hiver.


Le printemps est également une période possible pour le semestre du gazon, mais elle présente plus de contraintes. Les gelées matinales peuvent retarder les semis et les pluies abondantes sur un sol froid peuvent faire pourrir les graines. De plus, la chaleur peut s’installer rapidement, nécessitant des arrosages fréquents. Enfin, les herbes adventices sont en plein développement au printemps, ce qui impose des séances de désherbage régulières.

Les 7 étapes

Pour semer du gazon, il est crucial de disposer d’un sol propre et bien préparé. Un sol encombré de végétaux, régulièrement, plein de cailloux et de racines ne permettra pas au gazon de bien pousser. Voici les étapes détaillées pour préparer efficacement votre terrain avant de semer votre gazon.
1 - Délimiter la surface
Pour obtenir une pelouse aux bords nets et éviter un travail supplémentaire, commencez par définir clairement les limites de la future pelouse. Plantez des piquets tout autour de la zone et reliez-les avec de la ficelle. Vous pouvez également utiliser un tuyau d’arrosage pour dessiner les contours. Ensuite, choisissez le type de bordure : naturelle (un fossé pour créer un contraste visuel), végétale (plantes couvre-sol ou arbustes bas), ou artificielle (pierres, dallage, bordures en bois ou autre matériau).
2 - Désherber le sol

Pour les petites surfaces, le désherbage manuel est souvent suffisant. Après une pluie, lorsque la terre est plus meuble, arrachez les mauvaises herbes à la main en prenant soin de retirer les racines. De nombreux outils spécialisés peuvent faciliter cette tâche

Pour les zones petites à moyennes, le désherbage thermique est une méthode rapide, ciblée et efficace. Il consiste à brûler le cœur des plantes indésirables à l’aide de désherbeurs thermiques électriques ou à gaz. Cette méthode est particulièrement pratique et précise

Le faux-semis est une technique alternative particulièrement utile pour les semis de printemps. Elle permet de réduire le désherbage après la plantation du gazon. En retournant le sol, vous exposez de nombreuses graines de mauvaises herbes qui germeront rapidement. Après avoir préparé le sol en enlevant les cailloux et grosses pierres, passez un râteau pour émietter les mottes. Attendez ensuite 2 à 3 semaines pour voir apparaître les jeunes pousses de mauvaises herbes, que vous pourrez éliminer facilement avec un râteau. Cette méthode permet de réduire la concurrence des adventices une fois le gazon semé.

3 - Retourner le sol
Travailler le sol jusqu’à une profondeur de dix centimètres avec une fourche-bêche ou un motoculteur, selon la surface à traiter. Cette opération vous permettra d’éliminer les cailloux, les débris divers et les racines des mauvaises herbes restantes. Ce processus rend le sol propre, plus friable et bien aéré, créant ainsi un environnement idéal pour le développement de nouvelles pousses.
4 - Fertiliser le sol
Bien que le gazon ne soit pas excessivement exigeant en nutriments, son développement bénéficiera grandement d’un sol bien pourvu en éléments essentiels à sa croissance. Riche en éléments nutritifs et en matières organiques, l’engrais naturel Pro Bio Terre est idéal pour semer votre gazon afin qu’il soit bien résistant, dense et vert. Lors de la création de votre gazon, appliquez 30gr/m² de Pro Bio Terre après la préparation de votre sol et avant de semer votre gazon.
5 - Aplanir et tasser le sol
Pour obtenir une pelouse impeccable, il est crucial que le sol soit parfaitement lisse et nivelé. Commencez par utiliser un râteau pour égaliser la surface. Ensuite, compactez la terre en passant un rouleau dans un premier temps dans un sens, puis verticalement. Pour les petites surfaces, il est possible de compacter le sol en marchant sur une planche. Si le sol n’est pas correctement tassé, les premières pluies ou vos passages répétés sur la pelouse pourraient provoquer l’apparition de creux et de bosses.
6 - Semer le gazon
Vous pouvez disperser les graines de gazon soit manuellement pour les petites zones, soit avec un mémoire pour une distribution plus uniforme et efficace. Il est important de suivre les instructions de dosage sur l’emballage, car elles sont optimisées pour les types de graminées dans le mélange utilisé. Après la semence, couvrez la surface avec une fine couche de sable ou de terreau, puis passez à nouveau le rouleau. Ceci assure un contact étroit entre les graines et le sol, favorisant une germination réussie.
7 - Arroser le gazon
Il est crucial d’arroser délicatement tant que les graines n’ont pas germé et que le gazon n’est pas solidement enraciné, afin d’éviter de déloger les graines. Procédez à un arrosage abondant immédiatement après le semis, puis maintenez le sol humide, sans qu’il soit saturé, pendant les deux premiers mois pour favoriser l’enracinement. Évitez également de marcher sur le gazon jusqu’à ce qu’il atteigne une hauteur d’environ dix centimètres pour ne pas nuire à son développement.

A lire également